École Catholique sous contrat d'association avec l'État qui accueille les enfants à partir de 3 ans et assure leur scolarité jusqu'au CM2

PROJET ANGLAIS

Photo du projet Anglais
Photo du projet Anglais













Objectif du projet : renforcer la maîtrise de la langue anglaise en augmentant le volume horaire d’enseignement grâce à l’intégration de l’anglais dans l’enseignement. L’anglais est enseigné quotidiennement dès la maternelle.

Photo du projet Anglais

Le programme préconise 1h30 d’enseignement de l’anglais du CP au CM2 ce qui n’est pas toujours appliqué au profit de plus de français et mathématiques.

Pourtant, les nouveaux programmes de 2016 préconise également, je cite, « dans toutes les disciplines et notamment en éducation physique et sportive, la langue cible peut être utilisée par exemple, pour donner les consignes de jeu ou de travail. »


A Sainte Geneviève Geneviève nous proposons dès la petite section de maternelle un enseignement renforcé de la langue vivante avec 1h40 hebdomadaire en maternelle et 2h40 en élémentaire en intégrant l’anglais au service d’une discipline scolaire ce qui permet d’augmenter le temps d’exposition à la langue (projet EMILE).

Organisation

En maternelle : 1h40 hebdomadaire :

Objectifs pédagogiques en maternelle : enseigner l’anglais par le « vecteur » corporel, des jeux, (en particulier des jeux anglais pour favoriser une approche culturelle), la motricité et la mise en place des rituels en anglais.

Cours préparatoire : 2h40 hebdomadaire :

CE1/CE2 : 2h40 hebdomadaire

CE2/CM1 : 2h40 hebdomadaire

CM1/CM2 : 2h40 hebdomadaire

Objectifs pédagogiques en élémentaire : améliorer son niveau en anglais tout en développant les connaissances artistiques des élèves et la production en arts plastiques.


EMILE: Enseignement d’une Matière avec l’Intégration d’une Langue Etrangère.

Cette dénomination « EMILE » désigne une approche éducative où la langue étrangère est utilisée comme outil pour apprendre une discipline scolaire.

Ajouter aux cours traditionnels de langue vivante, la pratique de l’EMILE permet d’augmenter le temps d’exposition à la langue. Plus les élèves y seront exposés et « manipuleront » la langue plus leurs compétences en LV seront améliorées. Utiliser la langue cible pour enseigner une discipline signifie que la langue change de statut et devient active, fonctionnelle, impliquée et impliquante ; elle devient progressivement un outil d’apprentissage.

Notre choix de matière pour la pratique de l’EMILE s’est porté sur l’art visuel à l’élémentaire et la motricité en maternelle.

Pourquoi et comment l’apprentissage de l’anglais est renforcé par l’apprentissage avec l’art ?

Traditionnellement, en section internationale et au second degré, ce sont les matières humanistes ou scientifiques qui sont enseignées par la pratique de l’EMILE, c’est-à-dire l’histoire et la géographie, les mathématiques, mais ces disciplines sont également celles qui exigent une solide base linguistique car elles font appel à un lexique de spécialité. C’est pour cette raison que le choix des disciplines artistiques pour la pratique de l’EMILE paraît sans doute plus judicieux dans une section « ordinaire » du 1er degré puisqu’elles impliqueront l’utilisation d’un lexique travaillé très tôt dans l’apprentissage de la langue (les couleurs, les formes, la description des personnes, des objets, les actions, le ressenti, les émotions….) transférable et réutilisable dans la vie quotidienne.

Notre choix s’est donc porté sur les disciplines ayant trait aux arts visuels (histoire de l’art et production arts plastiques) comme vecteur pour améliorer l’apprentissage d’une LV, et notamment pour 3 raisons :

L’objectif final étant de voir le niveau en langue vivante progresser ; une aisance dans la prise de parole, la maîtrise du vocabulaire et la confiance en soi.